top of page

Actions

culturelles et pÉdagogiques

BE STRONG
AQR

 

 

 

Bien conscients d'une double problématique - pédagogue est un métier à part entière ; et les "actions Q" sont parfois juste une case à cocher pour certains établissements demandeurs qui reçoivent des subventions spécialement allouées pour cela - nous tentons de créer un pont entre les publics et le travail artistique, dans le but notamment de ne pas laisser ad vitam un 4e mur entre le spectateur et l'artiste.

Plus qu'un travail de transmission, il s'agit pour la compagnie de créer un lien pérenne avec les publics, en les rendant par exemple, acteurs de véritables créations.

Forte des relations tissées avec la Ville de Metz depuis 2016 - résidence en établissements scolaires et le festival Passages depuis 2018 (ateliers El Warsha, masterclass en lycée, création avec la mission locale), la compagnie développe, à l'occasion de chacune de ses créations, des propositions culturelles innovantes autour de ses spectacles.

LES CYCLE ADOS / JEUNES ADULTES
 

Projets annuels dans le cadre du partenariat de la compagnie avec la scène conventionnée Espace Bernard-Marie Koltès, à Metz.

En collaboration avec Le lycée Georges de la Tour, APSIS Émergence, L'Agora, l'INECC Mission Voix Lorraine, la Cité musicale, la DRAC, la région Grand Est et la Ville de Metz.

  • 2023 - 2024

Cycle # 3 : "T'AS LA CLASSE (SOCIALE) !"
T
héâtre et résidence d'écriture dramatique à destination de plusieurs groupes d'adolescent·tes à partir de 15 ans et de jeunes adultes (environ 60 participant·es au total).

Grand cycle d'actions culturelles dans le cadre du partenariat "compagnie associée" avec la scène conventionnée Bernard-Marie Koltès (EBMK) — Metz.

C’est quoi « avoir la classe » ?
C’est être distingué et chic, c’est soigner son look, c’est être cool… Bref : c’est le meilleur moyen d’être populaire. Surtout à cet âge où la validation de soi par les autres passe souvent par l’apparence… même si l’image que l’on donne à voir n’est pas toujours en corrélation avec celle que l’on a de soi.
Mais soigner son image, est-ce possible pour tout le monde ? Est-on égaux sur la question de l’apparence ? Et un look « classe », est-ce que c’est le même pour tout le monde ? Est-ce que ça ne change pas selon le milieu d’où l’on vient ?

En fait, est-ce qu’avoir la classe… c’est une question de classe ?

À partir d'échanges, de débats et d'improvisations, le groupe de jeunes artistes, constitué depuis maintenant trois ans, accompagné·es par les intervenant·es de la compagnie Les Heures Paniques, ont créé le spectacle éponyme qui a vu le jour les 22, 27 et 28 juin 2024 à l'Agora et l'Espace Koltès - scène conventionnées, à Metz.
Les idées proposées ont été collectées par Maud Galet Lalande qui a rédigé le texte en allers-retours avec des classes de premières et de prépa, en résidence au lycée Georges de la Tour en novembre 2023. La pièce écrite a ainsi servi de base à la création du spectacle par les jeunes artistes.

Intervenant·es

Romain Ravenel et Maud Galet Lalande - Atelier "mise en scène"

Hervé Urbani - Atelier "jeu"

Sébastien Rocheron - Coordination, atelier "régie générale et plateau"

Maud Galet Lalande - Écriture dramatique

Nicolas Helle - Création lumière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 2022 - 2023

Cycle # 2 : "BE STRONG ! ... OU PAS."
T
héâtre, résidence d'écriture dramatique, chant chorale et musique avec plusieurs groupes d'adolescent·tes à partir de 15 ans et de jeunes adultes (environ 60 participant·es au total)

Grand cycle d'actions culturelles dans le cadre du partenariat "compagnie associée" avec la scène conventionnée Bernard-Marie Koltès (EBMK) — Metz.

« Sois fort, performant, courageux, efficace » : l’injonction à la performance est plus que jamais de mise dans nos sociétés libérales où le résultat prime sur le moyen, l’objectif l’emporte sur le doute, où la faiblesse n’a pas sa place puisque risque de fragilisation de la machine productiviste.

Cette injonction existe dès le plus jeune âge et s’amplifie à l’adolescence, âge médian entre innocence de l’enfance et efficience de l’âge adulte : « Travaille bien à l’école pour avoir un métier qui rapporte », « Obtiens de bons résultats pour être accepté·e dans une bonne école » sont quelques-uns des commandements qui préparent de façon brutale la jeune génération à faire son entrée dans le monde actif, alors même qu’on ne lui que trop peu laisser le temps d’éprouver ses envies, de se construire et de se connaître, de se trouver-perdre-retrouver, d’explorer ses émotions et de vivre pleinement son adolescence sans peur du lendemain. Car s’il y a bien un âge où le doute, la fragilité voire l’échec devraient être non seulement permis mais aussi accompagné, c’est bien cet âge de tous les possibles où l’on devrait « s’essayer à la vie » sans crainte de la pression inhérente à son future milieu professionnel, familial et social.

 

Il a donc s’agit d’interroger la jeune génération sur ce que « être fort·e » veut dire, en tant qu’adolescent·es et jeunes adultes, mais aussi en regard de notre genre et de notre société : a-t-on le droit d’être fragile ? Ça veut dire quoi aujourd’hui, « être faible » ? Quelles sont les limites à « être fort·es » ?

 

Ainsi, à travers cette thématique et les nombreuses questions qu’elle soulève, nous avons créé ensemble une forme artistique et citoyenne, un spectacle auquel est mêlé le chant chorale avec l’INECC, entièrement réalisé par les jeunes participant·es et accompagné·es par les intervenant·es de la compagnie Les Heures Paniques. Ce spectacle travaillé tout au long de la saison sous la forme d’ateliers de jeu, de mise en scène et de régie, et à l'issue d'une résidence d'écriture en lycée par l'autrice Maud Galet Lalande, a vu le jour les 15 et 16 juin 2023 à l’EBMK et le 23 juin à l'Agora.

Intervenant·es

Hervé Urbani - Atelier "jeu"
Romain Ravenel - Atelier "mise en scène"

Sébastien Rocheron - Coordination, atelier "régie générale et plateau"

Maud Galet Lalande - Écriture dramatique

Nicolas Helle - Création lumière
Fabienne Ritz et Léo Kanny - Direction du chant avec la chorale RAM BAM

 

 

 

 

 

 

  • 2021 - 2022

Cycle # 1 : "À QUOI RÊVE LA JEUNESSE ?"

Théâtre, écriture dramatique, musique et réalisation du documentaire À quoi tu rêves ? avec plusieurs groupes d'adolescent·tes à partir de 15 ans et de jeunes adultes (environ 60 participant·es au total)

Grand cycle d'actions culturelles dans le cadre du partenariat "compagnie associée" avec la scène conventionnée Bernard-Marie Koltès (EBMK) — Metz, nous sommes partis, pour bâtir notre projet, de ce postulat : « Une société dans laquelle la jeunesse ne rêve plus est une société qui est en train de mourir ». Laisser la place aux rêves de la nouvelle génération est donc une urgence, et quoi de mieux que l’art pour les aider à les développer ?

Nous accompagnons ainsi un groupe d’une vingtaine d’adolescent·es et de jeunes adultes dans la création d’une forme théâtrale entièrement réalisée par leur soin, de l’écriture à la mise en scène. Menée à partir de la thématique des « rêves de la jeunesse », cette création sous forme de fiction est une véritable tribune, qui donne la place à la parole des adolescents, leur vision du monde actuel et leur rêve de celui de demain. Ce spectacle travaillé tout au long de la saison sous la forme d’ateliers d’écriture, de mise en scène et de techniques du comédiens, a vu le jour les 23 et 24 juin 2022 à l’EBMK.
Ce grand projet a également vu la création d'un documentaire réalisé à partir de témoignages d'adolescent·es et de jeunes adultes, qui a été diffusé en première partie de la création du spectacle.

Intervenant.es

Maud Galet Lalande - Atelier "écriture dramatique", réalisation du documentaire

Sébastien Rocheron - Coordination, atelier "régie générale et plateau"

Hervé Urbani - Atelier "jeu"
Romain Ravenel - Atelier "mise en scène"

Vincent Urbani - Création lumière
Lou Dussaut - réalisation du documentaire

PHOTO-2023-04-19-19-29-49.jpg
PHOTO-2023-04-20-13-00-59.jpg
66ae9792-637b-4045-b790-2d19260f29ca.jpg
PHOTO-2023-04-20-19-12-39.jpg
4068d6e6-8c9e-4acd-b1a0-3dca488f9219.JPG
7bfb21b7-4ac2-4801-961f-39bfb554e692.JPG
IMG_5272.jpg
IMG_5450.jpg
IMG_5328.jpg

LES ARTISTES EN HERBE

Résidences annuelles de six mois en école primaire.

Depuis 2016, en partenariat avec la Ville de Metz.

  • 2023

"Et qu'ça saute !" / Initiation à l'interview et à la rédaction d'idées, prise de parole à l'oral, création et design sonore, composition musicale / École du Val (Metz Vallières) - Classe de CM2

"Travaille à l'école pour avoir un bon métier plus tard". 

Cette injonction entendue par chaque génération qui s'est frottée au bois des pupitres d'écolier revêt souvent, à cet âge où l'on pense plus au jeu que l'on fera tout à l'heure à la récréation qu'à sa vie professionnelle future, un caractère un peu vain, un peu vide de sens. Le monde du travail, c'est quoi ? Et c'est quoi, un "bon métier" ? Est-ce juste gagner de l'argent ? Est-on conscient à cet âge, de la difficulté, voire de la violence parfois, du milieu professionnel ? Et que l'on va y passer plus d'un cinquième de sa vie ?

Ces toutes ces questions que nous avons posé aux élèves. À partir de ces réflexions, iels ont rédigé des questions puis interviewé des adultes - gérante de restaurant, journaliste, infirmière, ouvrier, etc - sur la question du travail, confrontant ainsi leur vision à celle de travailleurs et de travailleuses.

Le matériau ainsi obtenu a ensuite été réalisé sous forme de podcast radiophonique par les élèves.

À partir de ces entretiens, les enfants ont apporté leur vision conclusive en rédigeant leur propre "manifeste du travail" ou comment "penser le travail aujourd'hui pour mieux le changer demain".

  • 2020 - 2021

"Le Grand Jour" / Initiation à l'éloquence et l'argumentaire, sensibilisation à la citoyenenneté / École de la Seille (Metz Sablon) - Classe de CM2

Suite à l'annulation du projet L'Assemblée tonitruante en cours de réalisation avec une classe de CM1 de l'École de la Seille, nous poursuivons notre travail autour de l'Assemblée constituante, et à travers elle, la citoyenneté et l'engagement civique. Nous reprenons donc pour cette saison la situation de départ de l'Assemblée constituante, étrangement visionnaire lors de sa première année de réalisation  puisqu'imaginée avant l'épidémie de COVID 19 : un mystérieux virus qui rend les adultes inaptes à la réflexion et à l'action... C'est donc à partir de cette trame que nous imaginons avec les élèves, un texte dramatique porté ensuite à la scène et mis en musique.

Intervenant.es

Mélanie Gerber - Atelier musique, enregistrement, design sonore.

Maud Galet Lalande et Hervé Urbani - Atelier rédaction, formulation des idées, prise de parole à l'oral.

  • 2019 - 2020

"L'Assemblée tonitruante" / Initiation à l'éloquence et l'argumentaire / École de la Seille (Metz Sablon) - Classe de CM1

La compagnie oriente son projet de résidence autour d'enjeux majeurs de nos sociétés contemporaines : la citoyenneté et l'engagement. En s'inspirant d'évènements récents (appel de Greta Thunberg à la COP24 et de Victor en Moselle par exemple), les élèves imagineront un pays fictif, figurant parmi les grandes puissances internationales, dans lequel les adultes auraient contracté un mystérieux virus qui les empêcherait de réfléchir et d'agir. Dès lors, les enfants seraient obligés de prendre les décisions importantes pour le bien-être des habitants du pays : se projeter à l'Assemblée Constituante de ce nouveau gouvernement et imaginer un nouveau code civil dont ils seraient les porte-paroles. Les enfants exploreraient ainsi le rapport à la citoyenneté, à l'altérité, à l'organisation sociale et politique et au bien-être commun, et seraient initiés à l'art oratoire, à la rhétorique et l'éloquence. Un travail sera fait sur leur capacité de synthèse et d'abstraction, afin de leur permettre de construire et d'enrichir l'argumentation de leur discours. La résidence commencera par un atelier d'écriture, puis de prise de parole en public. Ils seront ensuite initiés à la création musicale et composeront les tableaux sonores et poétiques qui illustreront les différents thèmes abordés. Ils seront enfin sensibilisés à la chorégraphie et à l'art de la gestuelle oratoire, pour ajouter une touche d'onirisme et de poésie corporelle au spectacle. Lors de la restitution, les enfants interviendront sur scène et depuis le public pour inclure les spectateurs au récit et recréer les conditions d'une Assemblée tonitruante.

Intervenant.es

Hervé Urbani - Écriture et jeu d'acteur

Mélanie Gerber - Musique    

Amélie Patard - Initiation chorégraphique

  • 2018 - 2019

"Les Témoins" / Atelier de réalisation vidéo / École Pilâtre de Rozier (Metz Bellecroix) - Classe de CM2

Par le biais de la réalisation vidéo, nous avons exploré avec une classe de CM1 la fabrication d'une fake news ou fausse information. Pour cela, nous avons imaginé ensemble un court scénario, à partir d'un évènement anecdotique (une blague faite en cours de sport) jusqu'à sa désinformation la plus totale (une invasion mondiale de zombies.) Entre ces deux points, tout l'itinéraire emprunté par cette info, entre rumeur sur les réseaux sociaux, emballement médiatique et récupération publicitaire.

Le parcours médiatique a été diffusé lors d’une restitution en public, et le montage, à rebours (du scoop mondial à l’anecdote), nous aura fait prendre conscience, avec humour, du chemin parcouru par une information… jusqu’à, parfois, sa déformation.

Intervenant.es

Maud Galet Lalande - Écriture et jeu d'acteur

Mélanie Gerber - Musique    

Nicolas Helle - Réalisation vidéo                                                                                                                                               

  • 2017 - 2018

"La Ruée vers l'Autre" / Atelier d'écriture / Ecole Les Isles (Metz Les Isles) - Classe de CE2 / CM2

Dans un futur proche....

Horreur ! L'infâme Louis-Bob Philippe a pris le pouvoir au parlement européen. Lui et ses sbires ont tellement démantelé les services publics des pays d'Europe qu'on assiste en quelques années à la chute de toutes les démocraties, plongeant le vieux monde dans un véritable désastre. 

Depuis que c'est la guerre dans l'Empire démocratique européen, la situation devient rapidement instable et pour tout dire, franchement dangereuse. En France, des hommes et des femmes font leurs bagages pour échapper à la misère et à la mort. Ces malheureux tentent par tous les moyens d'atteindre l'Afrique, qui est devenu la terre d'asile numéro un. Devant cet afflux massif de migrants français, le gouvernement des Etats-Unis d'Afrique doit peu à peu durcir sa politique d'accueil et comme un malheur n'arrive jamais seul, les vieilles rancoeurs, réactivées par la présence de tous ces étrangers, refont surface. 

Quel sera le sort des enfants de la fratrie Dubalais et de leur ami Jeff, débarqués dans le grand Sud pour tenter de vivre en paix ? 

La Ruée vers l’Autre, entièrement écrit pas des élèves d'une classe de CE2 - CM2, est un véritable scénario d'anticipation qui a eu pour objectif de sensibiliser ce public à l'écriture dramatique au moyen de l'humour. En outre, fidèle à la ligne artistique de la compagnie, ce travail d'écriture s'est servi d'une actualité mordante - l'immigration et la demande d'asile - pour amener le public scolaire à mettre en questionnement le monde qui les entoure.

Intervenant.es : 

Hervé Urbani - Écriture dramatique

Maud Galet Lalande - Mise en voix et en espace

Mélanie Gerber - Musique    

Nicolas Helle - Vidéo et scénographie

  • 2016 - 2017

"Une Histoire de Famille(s)" / Jeu et mapping vidéo / École Saint Eucaire (Metz Outre-Seille) - Classe de CM1 / CM2

 

Alors qu’aujourd’hui la question des origines est souvent mise au devant de la scène et que se pose la nauséabonde question de la légitimité de la nationalité, nous avons voulu explorer avec les élèves d'une classe de CE2-CM2, des histoires imaginaires de famille, jusqu'à nous rendre compte ensemble, que l'expression "français de souche" est incorrecte.

A l’époque du numérique, nous perdons l’habitude de constituer des albums de familles ; ces classeurs poussiéreux que nous ouvrons avec la curiosité d’un chasseur de trésor, et qui mettent des visages sur des noms, qui témoignent du souvenir.

Une Histoires de famille(s) convoque la mémoire au présent en dé-figeant des souvenirs imaginaires, et en encadrant des héritiers bien vivants : les enfants, derniers témoins de la transmission familiale.

 

Descendants de ces familles qui se sont côtoyées siècle après siècle, les enfants apportent à leur tour leur pierre à l’édifice, et rejoignent ces générations qui ont fondé l’identité du territoire par les anecdotes ou les sagas, les conflits et les accords, les transits, les migrations, les départs et les retours.

 

Parce que ces histoires de famille sont finalement universelles, et que ces histoires… ont fondé l’Histoire.

Intervenant.es

Maud Galet-Lalande - Compilation des témoignages / Écriture / Jeu.

Mélanie Gerber - Création sonore / Scénographie.

Nicolas Helle - Vidéo / Vidéo mapping.

La Ruée vers l'Autre
Une Histoire de Famille(s) 1
Une Histoire de Famille(s) 2
Itinéraire d'une fake news 2
Itinéraire d'une fake news 1
IMG_20201130_085559_edited.jpg

Podcast à écouter ici

Podcast à écouter ici

EL WARSHA

Atelier hebdomadaire en partenariat avec le festival de théâtre international Passages (Metz) et le projet européen triennal Bérénice.

Initiation à la pratique théâtrale en privilégiant le lien social entre les habitats de la ville et des personnes en situation d'exil (adultes et adolescents).

  • 2019 - 2020

Édition numéro 2 / MJC du quartier de Metz Borny - Adultes et adolescents

Intervenant : 

Hervé Urbani - atelier jeu.

  • 2018 - 2019

Édition numéro 1 / MJC Saint Marcel, quartier de Metz Les Isles - Adultes et adolescents

Restitution publique le 19 mai 2019, à l'occasion de l'édition biennale du festival Passages​.

Intervenant.es : 

Maud Galet Lalande et Hervé Urbani - atelier jeu.

masterclass écriture dramatique

  • mars - mai 2019

L'Autre et soi-même - Classe de 1e littéraire

Stage intensif d'une semaine avec deux groupe d'élève de 1e littéraire du Lycée Georges de la Tour - Metz.

En partenariat avec le festival Passages.

"Maud : Qu’est-ce qui vous révolte dans la société actuelle ? Vous indigne ? Vous inquiète ? Vous interroge, dans ce rapport de vous-même à l’autre ?

Les élèves de 1ère L1 : Le racisme, l’indifférence des gens envers leurs semblables, ou cette volonté d’uniformisation sociale !

C’est ainsi qu’a démarré l’atelier d’écriture dramatique qui a vu la réalisation de deux courts textes, Immobile et L’Est est au Sud, deux pièces qui seront mises en voix dans le cadre du festival Passages, en avant-première de la pièce Tandem, le 17 mai à 20h, place de la République à Metz. Tout a été créé par les élèves, en commun, de la recherche des idées à partir d’un thème imposé « L’autre et soi-même », à l’écriture et à la mise en voix. Entre discussions sérieuses, à bâtons rompus, fous rires, recherches d’idées et de phrases, ambiance studieuse, écoute active de chacun mais parfois aussi débats envenimés, entre recherche du mot juste, de la phrase adéquate pour chaque personnage, les élèves ont pu mesurer à quel point l’écriture dramatique exige réflexion et travail. Un personnage se crée, se travaille. Il doit prendre corps grâce à ses paroles. Il doit exister par ses mots. Chaque phrase dépend des autres mais aussi du contexte social, du lieu, de l’intention de l’auteur. S’il est une leçon à retenir, c’est que le théâtre vivant est une œuvre collective qui montre à quel point rien n’est laissé au hasard dans l’écriture."

Extrait du journal des élèves du lycée Georges de la Tour.
 

Cette masterclass a donné lieu à une lecture public par les élèves, à l'occasion de l'édition 2019 du festival Passages, en lever de rideau du spectacle professionnel Tandem. Les deux textes créés à l'occasion de cette résidence ont également été publiés.
Textes à télécharger ici.


 

Intervenante

Maud Galet Lalande - initiation à l'écriture dramaturgique et direction artistique.

RÉSIDENCES "CRÉATIONS PARTAGÉES"​

Résidences courtes d'une ou deux semaines, autour des créations de la compagnie, avec un public adolescent.

En partenariat avec le conseil départemental de Moselle.

​​

  • 2017

1# / Mon Amour est mort / Centre social ACCES - Hombourg-Haut - Adolescents de 12 à 16 ans.

Alors que de nos jours « la crise d’adolescence » se poursuit jusqu’à un âge plus avancé qu’hier, une question essentielle se pose : quelle place a la jeunesse dans cette société qui paraît sacrifier sa relève, lorsque l’essentiel n’est plus d’imaginer et de rêver, mais de trouver du travail, de gagner de l’argent au plus vite et d’éviter le chômage à tout prix ? 

Plus de but, plus de sens : l’engagement paraît désormais vain, et hormis la défense de ses propres intérêts, il n’existe presque plus de foi rassembleuse autour de laquelle se réunir et croire en un avenir meilleur.

Dans nos sociétés où le lien social et le vivre ensemble tendent à disparaître au profit d’une hyper-individualisation renforcée par les relations virtuelles et une peur constante relayée par les médias ; où l’espoir n’est plus permis car rattrapé par des problématiques concrètes qui touchent toutes les catégories de la population occidentale (chômage, perte de modèles et de sens…) ; il est primordial, plus que jamais, de recréer du lien, des objectifs communs et de permettre, à nouveau, le rêve. 

Ainsi, travailler sur ces thématiques qui sont celles du spectacle Mon Amour est mort avec un groupe d’adolescents nous a paru essentiel.

La vidéo est un support particulièrement adapté à ce type de public puisque familier de ce mode d’expression. C’est, en outre, un vecteur de dénonciations infini : racolage des médias par l’émotion, par le biais de de faux journaux télévisés (témoignages « à chaud », présentateurs sans scrupules…) ; perte de lien sociaux et virtualisation des échanges par la présence intensive des réseaux sociaux dans notre quotidien (dialogues par webcam ou vies parfaites montrées sans pudeur sur les chaînes Youtube), la sur-présence des images dans notre quotidien offre tout un champ de possibilités à exploiter sur ce spectacle. 

Nous avons travaillé avec des comédiens et réalisateurs amateurs sur des apparitions en vidéo qui seront ensuite intégrées au spectacle final. Nous avons procédé en premier lieu à une initiation au jeu d’acteur et à la réalisation, autour d’un extrait du texte de Mon Amour est mort, pour réaliser ensuite ensemble, des images qui s’intégreront à la pièce.

Intervenants

Maud Galet Lalande - atelier jeu.

Nicolas Helle - Atelier de réalisation vidéo

Presse

  • 2018

2# / Deuxième Étage, au bout du monde / Lycée de la Communication - Metz

Avec une classe de première en option « audiovisuel » au Lycée de la Communication, nous avons exploré les techniques du mapping vidéo et l’intérêt de son utilisation au théâtre.

Un atelier d’initiation au mapping vidéo a d’abord été mené sous la direction de Nicolas Helle, vidéaste de la compagnie Les Heures Paniques.

Comment l’image doit raconter et pas seulement illustrer ? quelle part théâtrale et onirique peut prendre en charge la vidéo ? comment faire sortir les personnages du cadre de « la scène » ? ont été autant de questions abordées pour imaginer ces séquences.

Des séquences ont ensuite été tournées dans les studios du lycée, avec les comédiens du spectacle et sous la direction du vidéaste, puis projetées par les élèves afin de voir leur réalisation prendre vie.

Ces séquences ont ensuite été intégrées dans le spectacle final et les élèves qui le désiraient ont pu assister à une représentation.

 

Intervenants

Nicolas Helle - Atelier de vidéo-mapping

Avec la participation de 

Maud Galet Lalande et de Reda Brissel.

RÉSIDENCE en collège

  • 2016

L’Impact des Pesticides / Collège du Justemont, Vitry sur Orne - Classe de 4e.

Ateliers en collège dans le dispositif « résidence d’artistes » en partenariat avec le conseil départemental de Moselle.

Le principe de cet atelier, qui a eu lieu de janvier à mai, a été d’associer la fiction (telle qu’on la retrouve dans les courts-métrages narratifs : une histoire défendue par des comédiens), et le mapping vidéo. Par la projection de portraits des acteurs en herbes sur des objets en rapport avec la narration, une véritable histoire a ainsi été narrée par les élèves-comédiens, dans une ambiance innovante, artistique, et a donné lieu au court-métrage d’anticipation L’Impact des Pesticides, une critique de la société de consommation et de la mal-bouffe, d’après un scénario imaginé par les élèves. Le film, une fois réalisé par une équipe d’apprentis réalisateurs et de comédiens en herbe, a été projeté sur de multiples supports dans une scénographie imaginée par la classe, en rapport avec les thématiques du film.

Les élèves y ont appris les diverses techniques inhérentes au mapping narratif (vidéo, informatiques, écriture, jeu d’acteur), ainsi que les étapes principales de la réalisation d’un film, de son écriture à sa projection.

 

Intervenants :

Nicolas Helle - Réalisation / Vidéo - mapping.

Maud Galet-Lalande - Jeu / Écriture scénaristique.

Presse

 

les levers de rideaux

  • 2016 - 2017

Dans le cadre de la résidence de création Ton beau Capitaine (résidence longue) / Espace Grün - Cernay - Adolescents de 11 à 18 ans / Adultes / Classe de collège (4e) / Classe de lycée (Terminale littéraire) / Foyer socio-culturel.

Cinq « levers de rideaux », pièces courtes présentées en avant-première de cinq pièces de la programmation de L’Espace Grün (dont Ton beau Capitaine), autour des thématiques abordées par ces spectacles professionnels (immigration, violence faites aux femmes, intégration culturelle, etc.) ont été crée avec cinq groupes amateurs (deux groupes scolaires, un groupe du centre socio-cultuel Agora, un groupe d’adultes amateurs et un groupe d’adolescents amateurs), lors de week-end de pratique théâtrale, véritables micro-stages où le jeu d’acteur, la mise en scène et l’écriture ont été abordé. Les représentations publiques ont chacune rencontré un véritable succès.

Intervenants :

Maud Galet-Lalande et Hervé Urbani - direction des ateliers, mise en scène et écriture.

Presse

 

JOUE / écris / réalise ton film !​

  • 2016 - 2017

Réalisation du film court "Stylé ? Normal ? Bizarre ?", de son écriture à sa diffusion en public avec un groupe de 10 adolescents de 13 à 18 ans.

Stage d'un mois dans le cadre du contrat de Cohésion Sociale et Urbaine proposé par la Ville de Cernay.

Ce projet, financé par le contrat de Ville signé entre l’État et la commune de Cernay dans le cadre relatif au classement du quartier en « zone prioritaire », en partenariat avec les compagnies Les Heures Paniques, a proposé à un public adolescent des communes de Cernay et alentours, de réaliser un court-métrage à partir de quatre ateliers : jeu, écriture scénaristique, réalisation et composition musicale. Ce dispositif a permis aux adolescents de réaliser leur film de son écriture à sa diffusion.

Le film a été projeté à l’Espace Grün le 12 janvier 2017 devant un public nombreux et a rencontré un vif succès.

Intervenantes :

Maud Galet-Lalande - ateliers jeu / écriture scénaristique.

Mélanie Gerber - atelier composition musicale.

Virginie Combet - atelier réalisation.

Presse

L'Autre et soi-même - masterclass d'écriture dramatique 1
L'Autre et soi-même - masterclass d'écriture dramatique 3
© Marion Bour - Le Républicain Lorrain
© Marion Bour - Le Républicain Lorrain
L'Autre et soi-même - masterclass d'écriture dramatique 2
L'Autre et soi-même - masterclass d'écriture dramatique 4
© Marion Bour - Le Républicain Lorrain
© Marion Bour - Le Républicain Lorrain
© Nicolas Helle
Séquence "fond vert" - Lycée de la Cmmunication
IMG_2814_edited.jpg
"L'Impact des Pesticides"
Restitution Vitry.jpg
"L'Impact des Pesticides"
"L'Impact des Pesticides"
"L'Impact des Pesticides"
AEH Grand Jour
AeH Les Témoins
AeH Ruée
AeH Famille(s)
L'autre et soi-même
Pesticides
Et qu'ça saute !
T'as la classe
Stylé ? Normal ? Bizarre ?
bottom of page